LES CHRONIQUES IMPERTINENTES DE SYSSY

L'actualité passée au crible et commentée, des réponses toutes personnelles à des questions existentielles, les questions que personne ne se pose, des zooms sur la vie contemporaine et ses absurdités. La vie, quoi !

01 octobre 2010

Amour, quand tu nous tiens ! Oui, mais par quel bout ?

imagesCAPDGDA4Quand on tient l'amour par le bout auquel vous pensez tous, bande de pervers, forcément, ça fait dévier un sujet qui aurait pu apparaître au départ comme légèrement mièvre, en le réduisant à sa portion congrue, le sexe.

Part congrue, qui varie de taille d'un individu à l'autre, celà va sans dire, au regard du raccourci pris ci-dessus. Ouh, j'aurais pas du manger du gingembre, moi !

Bon, j'ai bien aimé les quelques citations qui suivent. Et je vous soumettrai les miennes, histoire de ne pas perdre la main. La perdre où ? Ca me regarde, non mais !!

Ce n'est pas parce que l'homme a soif d'amour qu'il doit se jeter sur la première gourde venue. Coluche.

L'amour, c'est l'effort que fait un homme pour se contenter d'une seule femme.

Le langage de l'amour :  les grands mots avant,  les petits mots pendant, les gros mots après.

Une nuit d'amour, ça dure un quart d'heure. (NDLA : et encore !)

Plus l'amour est nu, moins il a froid. John Owen.

Une fois j'ai fait l'amour pendant une heure cinq. C'était le jour du changement d'heure. Garry Shandling.

Une partouze, c'est l'amour avec un grand tas. Jean-Louis Chiflet.

Une nymphomane, c'est une femme aussi obsédée par le sexe que l'homme moyen. Mac Laughlin.

L'impuissance : un défaut d'allumage et une panne des sens. Guy Brouty.

Le sexe masculin est ce qu'il y a de plus léger au monde : une simple pensée le soulève. San Antonio.

Personnellement, l'amour m'a inspiré ce qui suit (oui, les sous entendus sont parfois larges comme une autoroute, et toujours graveleux, par conséquent, ne gardez pas vos enfants à proximité pour lire ce qui suit) :

- Un homme qui demande explicitement à se faire pomper a toutes ses chances avec un Shadok.

shadok4

- L'amour à trois c'est, dans 95% des cas, un homme, une femme, et la télé.

- L'amour est devenu un bien de consommation comme un autre. Mais à l'inverse des autres, c'est le seul qu'on doit emballer sous cellophane avant usage.

- Au début, l'amour est un sens unique dans lequel on va et on vient. A la fin, c'est un sens interdit.

- L'amour ne se commande pas, mais il peut se télécommander grâce à certains sex toys.

- L'amour c'est comme une fleur : ça se cueille, ça se respire, ça s'arrose, ça se flétrit.

- Faire l'amour consomme 200 calories, faire le ménage le triple. Maintenant vous savez pourquoi une femme fait plus le ménage que l'amour.

- L'amour, avec une femme super bien sapée mais mal foutue, c'est comme avec les oignons : plus tu enlèves les couches, plus tu as envie de pleurer.

- L'amour, pour les hommes, c'est le coeur qui parle, et le sexe qui traduit.

Ca vous inspire ? Alimentez la chronique de vos commentaires...

Votre amour de Syssy,

 

Posté par Syssy Insolente à 17:03 - Citations impertinentes - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

  • quelques autres ...

    Les trois étapes : la bouche, la couche, la douche.

    Le sexe apaise les tensions. L'amour les provoque.

    L'amour est une force sauvage. Quand nous essayons de le contrôler, il nous détruit. Quand nous essayons de l'emprisonner, il nous rend esclaves. Quand nous essayons de le comprendre, il nous laisse perdus et confus.

    Posté par Sylvain, 01 octobre 2010 à 19:20

Poster un commentaire