LES CHRONIQUES IMPERTINENTES DE SYSSY

L'actualité passée au crible et commentée, des réponses toutes personnelles à des questions existentielles, les questions que personne ne se pose, des zooms sur la vie contemporaine et ses absurdités. La vie, quoi !

06 octobre 2010

Quand les sirènes du capitalisme font hurler celles de l'alerte rouge

images111Qui va arrêter la course folle qui est en train de détruire des pans entiers de l'emploi, de faire perdre tout sens à notre civilisation,  et va finir par créer une société qui sera incapable de répondre à ses besoins primaires, à savoir boire et manger, mais robotisée à l'extrême ?

J'observe jour après jour la débilité de notre système, qui tourne sur lui-même en péréclitant à vitesse grand V.

Pêle mêle, suivent les paradoxes que  les baltringues qui nous gouvernent balancent benoîtement, croyant que les gens sont trop bêtes pour ne pas voir que notre ère est finie. Mais comme personne n'a rien anticipé, on va partir en sucette collectivement, sachant que, même si cela peut choquer, hormis une guerre, difficile de voir ce qui va nous sortir de ce merdier. Comment ça, notre monde marche sur la tête, sur un tapis d'excréments, de surcroît ? La preuve par 5.

1 - On repousse l'âge de la retraite alors même que les seniors sont foutus dehors des entreprises à grands coups de balais, devenus trop chers à payer, et troqués contre des jeunes que l'on espère dociles. Double erreur fatale ! D'abord, comment travailler 2 ans de plus, quand il en manque déjà 5 pour boucler l'ancien nombre de trimestres requis, relégué au rang de lointain souvenir ? Et comment imaginer que les jeunes, surinformés, qui ne croient déjà plus à rien, vont accepter imbécilement de se laisser exploiter pour un salaire de misère ? Sont à l'Ouest complet, les technocrates parisiens, sans déconner !

2- Les métiers manuels, dans notre monde où tout est devenu facile, où la planète est à portée de clics, où les évolutions technologiques sont aussi invasives qu'un troupeau de cafards mutants sous vos meubles de cuisine, sont devenus THE truc qui rebute tout le monde. Puisqu'il faut bosser plus longtemps, autant le faire dans les meilleures conditions : 35 heures, tickets restau, bureau climatisé, et, surtout, possibilité de connexion à Face Book pendant les heures de boulot. Résultat : pénurie d'agriculteurs, de cuistots, de maçons. On revient au constat qui a ouvert la chronique : société d'élite intellectuelle condamnée à manger les circuits électroniques de ses outils technologiques, ou des OGM, en totale inadéquation avec les besoins de l'emploi. Les prolétaires New Age ont désormais 130 et plus de QI.

imagesCAF9Z0AO

imagesCAJY3VB43- L'Etat doit faire des économies, donc sucre à tour de bras les fonctionnaires. Certains foutent rien, donc ce n'est pas une grande perte, soyons clairs. Mais dans le même temps, l'Etat ajoute des légions de conseillers Pôle Emploi, recrutés pour expliquer à tous ceux qui perdent leur boulot qu'il n'y a que des postes de cuistots et de maçons, et tant pis pour leur Master II en ingénierie de conceptualisation multimédia 3D. Zont plus qu'à faire une formation BEP plonge pour le SMIC et des horaires miteux. C'est cela, oui.

4- Leclerc, après Apple et son fabuleux I Pad, (Book Killer eut été plus approprié comme appelation) prône la disparition des prospectus papier. Arguant qu'il faut sauver la forêt, et arrêter de bouffer de l'encre pour faire des allers simple boîte aux lettres - poubelle. Soit. Et quid des emplois qui vont disparaître ? Ca s'appelle les dommages collatéraux et l'horizon du projet, 2020, fait froid dans le dos. Plus besoin de papier = plus d'imprimeries, moins de transporteurs, plus de distributeurs, sans compter les emplois périphériques. Hausse spectaculaire des effectifs Pôle Emploi, qui seront financés par un nième prêt pour avoir comme objectif d'empêcher les chômeurs de tomber en dépression et de finir d'exploser le troufignon de la Sécurité Sociale, déjà dilaté à un niveau proche de l'éclatement.

5- Enfin, ne me dites pas que les avancées technologiques ne dépassent pas l'entendement quand on voit que les Danois ont inventé la Walking House, la maison qui se déplace à l'aide de bras pneumatiques ? Version ultra moderne et écolo du camping car. A quand les wc virtuels miniaturisés qui aspireront le caca tout seuls, même plus besoin de pousser, on les met dans son slip et hop, autonettoyants, faisant vibromasseur anal  au passage pour ceux que ça tente ?

L'homme a mis des milliers d'années pour se sédentariser, et reviendrait donc vers une vie de nomade ? De toute évidence, le problème est aussi glissant qu'une anguille sous les coups de hachoirs approximatifs de Maïté. Dieu merci, en vrai, il y a une solution, et ce n'est même pas la guerre ! Ca s'appelle Gliese 581g.

KOIKES ? Nouvelle molécule pour se faire des hallus pire que sous perfusion de champignons, version 3.0 du Prozac ? Que nenni !! C'est une exoplanète sur laquelle la vie semble possible, découverte par des astronautes américains.

imagesCAVXHDALOn peut donc niquer tranquillement la Terre, on partira tous dans des fusées vers Gliese 581g, où il y aura tout à (re)faire. Je vous le dis tout de suite, ce sera sans moi.....

Syssy, à 200% réac sur le sujet du changement de Planète.

Posté par Syssy Insolente à 21:16 - Socialement satirique - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire