LES CHRONIQUES IMPERTINENTES DE SYSSY

L'actualité passée au crible et commentée, des réponses toutes personnelles à des questions existentielles, les questions que personne ne se pose, des zooms sur la vie contemporaine et ses absurdités. La vie, quoi !

22 octobre 2010

Les Miséroïdes de la tête

tete_vide_1J'ai une accrédition pour être jury professionnel et valider des parcours de formation auprès d'un organisme que je ne citerai pas. Parmi les candidats, beaucoup de personnes en réorientation, réinsertion, et, parfois, des erreurs d'aiguillage. Ce qui donne des candidats lunaires qui se présentent aux épreuves, des fous rires à réprimer, et surtout, de la matière pour alimenter cette chronique.

Une fois n'est pas coutume, je vous livre en l'état et sans aucune exagération le parcours de cette candidate, qui les a cumulées côté vie privée et professionnelle. Et qui serait probablement mieux dans un environnement adapté à ses problèmes multiples et variés.

Lors de son entretien de présentation, qui se voulait professionnel, elle nous a donc rejoué les Miséroïdes : 8 enfants, a fait une fausse couche pour le neuvième (la dame affiche un bon 55 ans quand même). Enfants qu'elle a soignés à l'huile essentielle d'eucalyptus car n'avait pas les moyens de leur payer des médicaments (euh, la Sécu, c'est pour qui, déjà ?). Huile d'eucalyptus dont elle avait empesté la salle d'examen, je me suis crue dans une boîte de suppos géante. En effet, outre ses vertus anti tussives, elle soignerait le stress, cette huile. Moi, je persiste à croire que la candidate avait mangé des suppos en croyant que c'était des chewing gum.

Reprenons le cours du CV truffé de 2000 expériences toutes plus farfelues que les autres. Mais d'abord.......

En 2008, elle a du faire une chimio, parce que comme elle a été transfusée lors d'une de ses grossesses, (j'ai pas resitué parmi les 5 enfants en 6 ans, plutôt fascinée par son ascendant poule pondeuse que par l'histoire elle même), elle avait chopé une hépatite C. Qui avait dégénéré en cyrrhose. Mon oeil, oui. Elle devait biberonner sévère, pis pas encore en être sortie, parce que j'ai jamais entendu qu'une chimio soignait une cyrrhose du foie. Surtout que la chimio était prise en charge par la Sécu alors que les 2000 € de traitement pour l'hépatite, non. Mais elle est allée voir un marabout, ou quoi ?

Bref. Entre tous ces problèmes de morveux à gérer et de soucis médicamenteux, elle a été conseillère en astrologie, par téléphone. Est-il utile de préciser, elle n'a aucune compétence pour ça, son rôle consistait à retenir le client, au bout du rouleau, le plus possible au téléphone, et de lui raconter des conneries pour lui faire croire que Saturne et Mercure allaient arranger ses problèmes d'interdit bancaire et de prochain épinglage au fichier BDF. En aparté, donc, évitez d'appeler ce genre de service, c'est une arnaque plus large que la porte d'Aix.

Mais ça, ce n'est rien par rapport à ce qu'elle a couché sur papier dans ses épreuves écrites, et les conneries débitées sans discontinuer pendant l'oral.

J'ai noté scrupuleusement chaque mot, et recopié à la virgule près les écrits, tellement c'est incroyable. Dans sa tête, c'est vraiment comme sur l'image, ce n'est pas possible autrement....

imagesCA6KCCY6

- " Rendez-vous samedi prochain de cette semaine"

- "Les horaires d'ouverture des magasins sont ouverts de 9h à 19h"

" Je faisais la mise sous pli du courrier administratif signé et tamponné par le secrétariat du Maire, et que je remettais en interne de celui ci par voie postale." (Oh, putain, celui là vaut son pesant d'or)

- " Un client se présente avec sa carte de prêt expirée depuis 15 jours. J'informe mon fichier informatique du Nom, prénom, adresse de mon client afin de vérifier la validité de sa carte. Celle ci n'étant plus à jour de 15 jours (noooooooonnn ! Incroyable), j'invite le client à remettre à jour sa carte. (bonne idée) (......................) J'utilise l'outil informatique pour vérifier la validité de la carte d'adhérent qui n'est plus valide (on le saura). La carte créditée peut inscrire les livres et les CD emprunter (joli participe passé) et je valide celle-ci sur le fichier informatique de mon client à la date du jour de l'emprunt. (balèse, la carte)

- "Mes difficultés : vérifier correctement le nom prénom de l'adhérent dans le fichier client informatique." (en hébreu, le fichier ? Ou alors rachète toi des yeux, et quelques neurones aussi tant qu'à y être)

- "Parmi mes missions : au service urbanisme, parafage (oui, y a une fote, j'ai recopié en l'état, vous ai dit !!) de citoyens décédés depuis 3 ans." (j'ai toujours pas compris ce qu'elle a fait pendant son stage) Et c'est pas l'Etat Civil, les morts ?

- " Est ce que ce guide d'entretien commence-t-il bien ?" Mais oui, qu'il commence-t-il bien, si joliment amené comme sa bouse sur une touffe d'herbe.

- " Cette réputation détient 45% du marché de la zone de chalandise." (trop forte, la réputation)

- " Pour avoir un rendez-vous avec un technicien, il y a trois semaines de délai à prévoir. (.....) Le technicien peut vous rencontrer la semaine S+1 prochaine jeudi soir à 19h. Et les frais de déplacements sont payants. (Oh, les frais sont pas gratuits ? C'est moche).

- "Je souhaite vivement de vous rencontrer." Et moi donc !

- "Je vais prendre vos noms et adresse que j'ai déjà." (remarque, deux précautions valent mieux qu'une)

Difficile moment que celui où il a fallu lui annoncer que nous ne pouvions pas lui valider le diplôme.... Surtout, NE PAS RIRE.

Il fallait justifier notre refus, j'eusse aimé que le Ministère agrée le motif suivant :

tete_vide_2

Votre Syssy, qui, malgré une fibre sociale exagérément développée, n'a pas pu s'empêcher de se moquer.


Commentaires

  • merci

    Merci pour tes chroniques !

    Elles apportent un peu de soleil dans la morosité ambiante.

    Posté par Sylvain, 23 octobre 2010 à 08:57

Poster un commentaire