LES CHRONIQUES IMPERTINENTES DE SYSSY

L'actualité passée au crible et commentée, des réponses toutes personnelles à des questions existentielles, les questions que personne ne se pose, des zooms sur la vie contemporaine et ses absurdités. La vie, quoi !

20 octobre 2010

Pourquoi que les chiffres des syndicats pis de la police y sont jamais pareils ?

Moi, la grève m'amuse pas plus que ça - ça blase, au bout d'un moment, les queues aux stations service derrière les vieux qui font un revival de 39-40 et croient qu'on va réinstaurer les tickets de rationnement, alors même qu'ils font 3 km par jour. Sans compter que plouf plouf, aujourd'hui, y aura pas école - cantoche - centre aéré - de train - d'avion - de bus (cochez les cases correspondantes. Y a pas de case ? Normal, c'est précoché, en fait.) En revanche, les chiffres, ça m'éclate. 12 milliards de manifestants selon les... [Lire la suite]

18 octobre 2010

Le corps humain, cette merveilleuse machine.

On ne sait décidément plus quoi inventer.... Déjà, pour se ressembler le plus possible avec sa photo d'identité sur la carte du même nom, prière d'attacher vos cheveux s'ils sont longs, de bien dégager votre front, votre physionomie évoluant différemment selon que vous ayiez une frange à la Playmobil or not, évitez de sourire - enfin, tirez une gueule de cent pieds de long- mettez vos lunettes même si vous portez des lentilles, etc, etc. Indépendamment du fait que de toute façon, dans dix ans, vous risquez d'être bien différent de... [Lire la suite]
13 octobre 2010

Information égale parfois vaste fumisterie

L'accès à l'information n'a jamais été aussi simple, aussi instantané,  aussi altermondialisé. En dehors des médias qui nous manipulent, à travers la grand messe du 20h, et autres émissions débats permettant de haranguer les foules avec des discours soigneusement contrôlés par la censure, fleurit un contigent d'autres sources d'infos, dont la légitimité est plus que douteuse. Deux exemples... "Stress : la vie de couple comme remède. L'université de Chicago vient de publier une étude montrant l'impact positif de la... [Lire la suite]
10 octobre 2010

L'enfer des grandes surfaces

Je ne sais pas vous, mais moi, aller faire les courses, ça m'angoisse par avance. D'abord, il faut faire l'inspection des placards, du frigo, et noter ce qui manque. Il n'est pas rare de revenir avec de quoi tenir un siège, mais en ayant connement oublié le sel. Sans compter qu'il faut habilement louvoyer avec les desiderata de nos rejetons, abreuvés de pubs, et qui réclament à corps et à cris le dernier yaourt violette-melon, ou les toutes nouvelles frites fourrées au gouda. "Si maman, Bob l'Eponge il a dit que c'était super top... [Lire la suite]
Posté par Syssy Insolente à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 octobre 2010

Quand les sirènes du capitalisme font hurler celles de l'alerte rouge

Qui va arrêter la course folle qui est en train de détruire des pans entiers de l'emploi, de faire perdre tout sens à notre civilisation,  et va finir par créer une société qui sera incapable de répondre à ses besoins primaires, à savoir boire et manger, mais robotisée à l'extrême ? J'observe jour après jour la débilité de notre système, qui tourne sur lui-même en péréclitant à vitesse grand V. Pêle mêle, suivent les paradoxes que  les baltringues qui nous gouvernent balancent benoîtement, croyant que les gens sont... [Lire la suite]
Posté par Syssy Insolente à 21:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
04 octobre 2010

Ceci est hautement déconcertant....

TRANCHE DE VIE DECONCERTANTE Vue vendredi soir dans une brasserie dont je tairai le nom. Jeune femme, très corpulente, assise au bar. Bien sûr, les jeunes femmes très corpulentes et qui ont un visage à la Ugly Betty, ont aussi le droit de sortir. Mais celle-ci avait une conception de la vie sociale assez particulière. Avachie sur une chaise de bar, elle avait devant elle une pizza, une assiette de frites, une chopine de bière (8000 calories au bas mot), et trouvant le repas probablement trop diet, a réclamé à corps et à cris de... [Lire la suite]
Posté par Syssy Insolente à 20:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 octobre 2010

Amour, quand tu nous tiens ! Oui, mais par quel bout ?

Quand on tient l'amour par le bout auquel vous pensez tous, bande de pervers, forcément, ça fait dévier un sujet qui aurait pu apparaître au départ comme légèrement mièvre, en le réduisant à sa portion congrue, le sexe. Part congrue, qui varie de taille d'un individu à l'autre, celà va sans dire, au regard du raccourci pris ci-dessus. Ouh, j'aurais pas du manger du gingembre, moi ! Bon, j'ai bien aimé les quelques citations qui suivent. Et je vous soumettrai les miennes, histoire de ne pas perdre la main. La perdre où ? Ca me... [Lire la suite]
Posté par Syssy Insolente à 17:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 septembre 2010

Mini chronique, maxi logique

1980 Dans son bain un petit garçon de trois ans examine ses testicules. - « Maman » demande-t-il « C'est mon cerveau ? » - « Pas encore » dit-elle. 2010 Le même enfant devenu largement adulte, pas spécialement brillant, hélas, se remémore cette conversation et en conclut ce qui suit :    
29 septembre 2010

Sous la menace imminente du syndrôme vieux / vieille schnock(e) ?

Eh oui, célibataires hommes et femmes, couples, personne n'est à l'abri de virer vieux schnock ! La définition du vieux schnock, selon moi, c'est une accumulation de petites manies et relâchements divers qui peuvent transformer une personne initialement socialement adaptée en machin vivotant mollement avec ses habitudes pourries. C'est la version, désormais asexuée, de ce qu'on appellait avant vieux garçon / vieille fille. La schnock attitude est graduelle. Testez vous et voyez si cette maladie vous guette vous aussi ! Test... [Lire la suite]
27 septembre 2010

Comment bien niquer son week-end à coup sûr

Chers lecteurs, non je ne vous ai pas cruellement abandonnés, ni ne suis partie au Ciel, comme dirait mon fils. J'étais juste occupée à passer un week-end détestable. Si vous aussi vous en avez ras le bol de vous détendre le week-end, si vous trouvez dommage de casser le rythme de la semaine, basé sur : se faire chier comme un rat mort dans un boulot qui vous déplait, à faire des sourires hypocrites à des gens à qui vous avez juste envie d'exploser la tronche, alors, prenez modèle. Vous arriverez au dimanche soir tout content... [Lire la suite]